￿Ampli casque avec insert

(mélangeur Linkwitz et autre simulation HRTF)





Le fait de vivre en famille, d’avoir des goûts musicaux différents de son conjoint oblige à abandonner l’écoute sur enceinte au profit de l’écoute au casque !

L’inconvénient principal est que le son est perçu comme étant dans le crâne . De plus, l’effet stéréo est exagéré .

Une première approche simple pour atténuer cet effet gênant est d’adopter le « mélangeur  de Linkwitz » intégré à l’ampli lui même . Schéma ci-dessous :


J’ai préféré faire des entrées/sorties avec condensateurs et une ampli simple et non pas symétrique comme proposée par beaucoup d’autres . Les condos chimiques fonctionnent avec moins de distortions s’il sont polarisés .La distortion d’un condo chimique en alternatif dépasse allègrement 0,1%, alors que l’AOP NE5534 fait 10x mieux !

Il y a bien mieux que le NE5534 de nos jours, mais celui là reste une valeur sûre et ne coûte que 2€ ! Je n’ai même pas pris la peine de mettre un buffer à transistor aprés le NE5534, avec mon casque, il y a suffisamment de dB pour devenir sourd ! Un simple 2N1711 ou BD139 avec une résistance peut faire l’affaire ...




On peut utiliser une fiche DIN 5br par exemple pour connecter et tester différent inserts .

L’alim que j’ai choisi ne comporte pas de régulateur du genre 7824 ou 317, mais une résistance qui abaisse la tension en dessous de 36V (valeur limite pour ces AOPs) . Elle filtre les résidus 50Hz . La tension V/2 est filtrés par 1000µF, c’est nécessaire tout ronfle ici se reporte sur le signal de sortie . La self L soulage le transfo (10 VA) et améliore le lissage . Voir page alim pour plus de détails .


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le circuit de Linkwitz améliore les choses, mais pour moi, le son est encore dans ma tête . C’est insuffisant !



Un pas de plus peut être fait en améliorant l’approximation de la HRTF, pas qu’a fait Douglas Brungart avec le brevet US de 1996 n°5,751,817 (consultable sur le site officiel des brevets USA) . L’effet stéréo est nettement meilleur qu’avec le mélangeur Linkwitz : la profondeur et l’étagement sont améliorés, mais la scène est trop proche et certains son son derrière moi . J’ai une HRTF qui est très éloignée du mannequin de référence utilisé (KEMAR ?) . Attention, ce brevet est probablement encore valide si Brungart paye ses redevances car il n’a que 10 ans ! Je ne sait pas si il a fait des démarches de brevet en europe .

NB : En france, vous pouvez étudier un objet breveté (faire une maquette) mais en aucun cas en fabriquer pour en vendre sans permission !!!!



On peut sûrement faire un peu mieux en rendant ce circuit ajustable afin de l’adapter à chaque auditeur ...Projet en cour .





La vraie solution est de réaliser une approximation de sa HRTF . C’est ce qu’a réalisé une société américaine (Crystal River Engineering-> http://www.cre.com/ ) pour le compte de la NASA avec son « Convolvotron » . Il ont mesuré et reproduit avec un filtre numérique les HRTFs d’un échantillon de personnes . Il suffit alors de choisir dans la base de données celle qui s’approche le plus de sa propre HRTF . L’écoute est paraît-il fort convaincante , les sources virtuelles sont là ou elle le devraient , sur 360° et aussi en Hauteur !. Lisez ceci également : NASATEC .

Le Convolvotron a inspiré beaucoup de chercheurs . Faite une recherche avec « convolvotron ou HRTF » avec « GOOGLE » ou autre « YAHOO » et vous aurez des centaines de pages web .

Allez sur le site de l’IRCAM  ...http://recherche.ircam.fr/equipes/salles/listen/index.html.. Là vous pouvez télécharger des fichier de démo d’une cinquantaine HRTF de sujet (format wav), ainsi que leur modélisation « matlab » . Je n’ai pas mathlab ...

David A. Burgess dans « techniques for low cost spatial audio » (92-09.pdf) décrit le procédé et parle de la faisabilité sur pc (200 M convolutions/sec ) .

La thèse de Frank Philipanits « design and implementation of an auralization system with spectrum based temporal processing optimisation » en dit davantage .

Dans « HRTF personalization using antrophometric mesurements » (waspaa03_dz_final_v2.pdf), on décrit comment déterminer une HRTF à partir de mesures anatomiques .

Le JAES donne accès à trois pdfs décrivant différentes méthode d'approximations de HRTF: AES02_model_latex_type1fonts.pdf , AES113_5714.pdf , AES_ITD.pdf

Vous pouvez voir chez Duda qui propose une bibliographie dont certaines sources sont accessible sur internet .

Sur le site de « SOURCEFORGE » vous trouverez des infos intérésentes .

Vous trouverez également des APIs et le manuel de SLAB , sous dos .

A ma connaissance pas d’implémentation complète de HRTF sous LINUX ! Alors qu’une collection de HRTF est disponible à l’université de Californie , et une base de HRTF complète est téléchargable librement .

Des fabriquants de cartes son proposent sous WINDOWS des fonctions HRTF . Mais je n’aime pas l’écoute sur PC et je ne veux plus m’emmerder avec WINDOWS (à cause des virus entre-autres ...).

Le site web Headwize propose un excellant exposé sur ce thème de la spacialisation de l’écoute au casque . Mais il est un peu caché dans les menus . Essayez http://www.headwize.com/sshd_tech.htm ....



Retour vers la table des matières .